La Maison de Morgarten

La chapelle et la maison d'habitation de Schornen forment un groupe harmonieux de constructions de qualité, bien que les dates de construction des deux bâtiments différent d'au moins 200 ans.

La maison d'habitation, datée de 1819 sur le fronton, incarne le type de construction le plus classique parmi nos habitations rurales en bois. Dans ce type-là, les voûtes latérales en berceau ont été abandonnées et remplacées par un toit en saillie sur tout le pourtour, sur des consoles profilées. Les fenêtres sont disposées selon des axes symétriques. La maison est en outre assez abrupte. Cela est dû d'une part au mur de base élevé, mais aussi à l'imposante hauteur des plafonds. Un double escalier traditionnel conduit à l'entrée de la maison. A la différence d'autres constructions en bois de cette époque, il ne donne pas sur le rez-de-chaussée.

Sans doute en raison de la situation ombreuse et du climat humide, les éléments en bois ne s'étaient pas bien conservés. De grandes surfaces de poutres ont dû être remplacées. Cela a été fait selon une technique de menuiserie traditionnelle. A l'intérieur également, des éléments essentiels de la construction porteuse ont dû être remplacés et consolidés. L'escalier extérieur en bois, dont l'entretien était très coûteux étant donné sa position, a été remplacé à titre de compromis par un escalier en calcaire massif. A une date ultérieure, la partie constituant l'habitation a été prolongée d'un axe de fenêtres. Cette extension a été marquée par un voligeage vertical en bois. La remise en bois située à l'arrière a été traitée de la même manière. Dans l'étage du fond, éclairé par trois grandes fenêtres respectant les axes, une salle polyvalente a été installée pour les nombreux visiteurs du site commémoratif de Morgarten.